Metamag - Le magazine de l'esprit critique
Mardi 21 novembre 2017
Laissez vos commentaires
Entrez votre pseudo:
Entrez votre e-mail: 
Antispam: combien font un et quatre?:
Nombre de commentaires pour cet article: 0

Accueil >> Notre monde en bref

DÉRAPAGE


L'HUMANISME D'ISRAËL





Après plusieurs semaines de discussions concernant les tensions entre forces de l’ordre israéliennes et jeunes palestiniens, le procureur général d'Israël aurait approuvé l’usage de balles réelles contre les « lanceurs de pierres » à Jérusalem. Selon les informations du journal Jerusalem Post, le procureur général Yehuda Weinstein a accepté la proposition du Premier ministre Benjamin Netanyahou d’autoriser les tireurs d’élite à ouvrir le feu sur le Mont du Temple, où Palestiniens et Israéliens s’affrontent depuis plusieurs semaines. Les jeunes lanceurs de pierres sont âgés de moins de 15 ou 16 ans. Le procureur général d’Israël aurait aussi approuvé les propositions d’arrêter les lanceurs de pierres et d’augmenter les peines de prison pour ce type d’infractions à 4 ou 5 ans comme de placer derrière les barreaux pendant au moins 10 ans ceux qui lancent des bombes incendiaires. Les familles de ceux qui affrontent la police ou les civils israéliens seraient en outre frappées d’une amende de 100 000 shekels (22 700 euros). Même si l’armée israélienne a déjà fait usage de ses snipers en Cisjordanie, à Jérusalem, les forces de sécurité israéliennes n’avaient pas le droit de tirer à balles réelles, et devaient maîtriser jusqu'alors les protestataires avec des balles en caoutchouc, des grenades assourdissantes ou des gaz lacrymogènes. La décision a été prise en raison des affrontements violents et ininterrompus qui se déroulent sur l’esplanade des mosquées depuis le 13 septembre, jour du Nouvel An juif, Roch Hachana./23.10/ ML.


Imprimer cet article
Envoyer à un ami