Metamag - Le magazine de l'esprit critique
Dimanche 24 juin 2018
Laissez vos commentaires
Entrez votre pseudo:
Entrez votre e-mail: 
Antispam: combien font un et quatre?:
Nombre de commentaires pour cet article: 0

Accueil >> Notre monde en bref

Expression


Toujours plus de liberté





15-4/10h/Slimane Dermouche/ Lors d’une réunion lundi du comité LGBT, instance de dialogue qui réunit une vingtaine d’associations et de collectifs de lutte contre les discriminations homophobes, le "Défenseur des droits", Dominique Baudis, a indiqué qu’il avait saisi les ministres de la Culture et de la Justice pour que la loi sur la liberté de la presse soit réformée. C’est ce qu’à précisé un communiqué de presse où il déclarait souhaiter que le délai des prescriptions pour les injures, diffamations et provocation à la haine, la violence ou la discrimination en raison du sexe, de l’orientation sexuelle ou du handicap (actuellement de trois mois), soit aligné sur celui des infractions de même nature fondées notamment sur l’origine ou la religion (c’est-à-dire un an) ! Il est scandaleux d’insulter un individu pour une quelconque raison, mais il est encore plus scandaleux, au regard des principes de la Déclaration des droits de l'homme, de prendre la manie de bâillonner l’expression libre, en invoquant la protection de droits bien entendu. Baudis avait plus une vocation de flic que de journaliste.



Imprimer cet article
Envoyer à un ami