Metamag - Le magazine de l'esprit critique
Samedi 26 mai 2018
Laissez vos commentaires
Entrez votre pseudo:
Entrez votre e-mail: 
Antispam: combien font un et quatre?:
Nombre de commentaires pour cet article: 0

Accueil >> Culture en bref

Communautés vivantes


La chasse aux Bushmen pour préserver l’environnement…





Selon l’ONG, Survival International, trois enfants bushmen ont été arrêtés par la police paramilitaire au Botswana. Cette sanction est le signe avant-coureur d’une politique gouvernementale visant à intimider les Bushmen qui sont retournés dans la Réserve du Kalahari central (CKGR). Les enfants, surpris dans la réserve en possession de viande d’antilope, ont été emprisonnés la semaine dernière. Ils auraient été relâchés depuis, mais d’autres rapports ont révélé plusieurs cas de harcèlement et d’intimidation ainsi qu’un nombre croissant d’arrestations de Bushmen. 
Un Bushman a déclaré à Survival : ‘’Les Bushmen sont chassés de leurs terres et leurs droits sont niés à cause du tourisme (…). On arme des policiers pour venir chasser ici et arrêter les Bushmen qui cherchent à se nourrir. Nous n’avons plus de quoi manger, de quoi boire. Comment allons-nous pouvoir survivre sans nourriture ?’’. 
Les Bushmen dépendent principalement de la chasse et de la cueillette de fruits et de baies pour nourrir leurs familles et ils sont de plus en plus accablés par l’attitude d’un gouvernement qui leur rend la vie impossible dans la réserve. En 2006, la Haute Cour du Botswana avait confirmé leur droit de vivre et de chasser sur leur terre ancestrale mais jusqu’à présent, les autorités ne leur ont délivré aucun permis de chasse. 
Désormais exposés à la famine, ils seront forcés de dépendre de l’aide alimentaire gouvernementale qu’ils ne pourront recevoir que dans les camps de relocalisation situés en dehors de la réserve et qu’ils appellent eux-mêmes des  ‘’lieux de mort’’. De plus, le gouvernement botswanais prend régulièrement à partie les habitants indigènes de la réserve invoquant la conservation de la nature alors que les Bushmen vivent depuis des siècles en harmonie avec la nature et la faune sauvage de la réserve. ML


Imprimer cet article
Envoyer à un ami