Metamag - Le magazine de l'esprit critique
Mardi 23 octobre 2018
Laissez vos commentaires
Entrez votre pseudo:
Entrez votre e-mail: 
Antispam: combien font un et quatre?:
Nombre de commentaires pour cet article: 2

Par: danii le 14/03/2013


j habite a montreuil et voynet finance des mosquées salafistes , sous forme de centres culturels avec salles de prières , ce sont des moquées déguisées , et voila ou passent nos impots, au lieu de fina cer le nouveau cinéma melliés qui est un vrai centre culturel



Par: R.Garcia le 04/03/2013



La seule façon d'enrayer toutes ces " déviances" est de donner la parole au peuple en instaurant le Référendum  d'Initiative Citoyenne ( pas le FAUX que les députés ont mis dans l'article 11) .

pour en savoir plus consultez le site : lecercledescitoyensfrancais.fr

 Pour obtenir un résultat, un fois le site consulté, signez la pétition modifiant l'article 3 de la constitution




Accueil >> Culture en bref

LIVRES


Fascisme vert : peut-on parler de « nouveaux collaborateurs » ?...





Une enquête parue en librairie (Fnac, Virgin...) a démontré que des hautes personnalités politiques collaborent avec les Frères musulmans en France (incarnés par l'UOIF) en leur donnant des terrains publics pour des grandes mosquées ou en subventionnant leurs "associations culturelles". Ce livre aux effets potentiellement ravageurs a été censuré par les grands médias. Des élus de tous bords sont gravement mis en cause par la révélation de documents inédits et irréfutables. Il s'agit du livre «Ces Maires qui courtisent l'islamisme», paru aux éditions Tatamis en octobre 2010, dont aucun journaliste ou "expert" n'a pu contester les révélations. La meilleure preuve est sans doute l'absence de procès intenté à son auteur, Joachim Véliocas. Des universitaires islamologues, tel le Palestinien Sami Aldeeb, considéré comme un des meilleurs spécialistes du droit musulman, ont félicité l'auteur pour la qualité de son rigoureux travail d'enquête. D'autres universitaires se sont joints à l'auteur pour cosigner un appel à être ferme contre les Frères musulmans. L'institut Hannah Arendt de l'université de Dresde, centre de recherche de référence en Allemagne sur l'analyse des totalitarismes, a commandé plusieurs exemplaires de l'ouvrage et va publier un compte-rendu dans sa revue officielle. L'association Contribuables Associés (140 000 membres !) a consacré une page au livre dans son mensuel " Le Cri ". 
« Ces maires qui courtisent l’islamisme » Ed Tatamis





Imprimer cet article
Envoyer à un ami