Metamag - Le magazine de l'esprit critique
Samedi 22 septembre 2018
Laissez vos commentaires
Entrez votre pseudo:
Entrez votre e-mail: 
Antispam: combien font un et quatre?:
Nombre de commentaires pour cet article: 0

Accueil >> Culture en bref

MÉDIAS


«JOURNALISTES ACHETÉS», LA VÉRITÉ SUR LA PRESSE...





Nous l'avions déjà évoqué dans un article. Le Dr. Udo Ulfkotte, 53 ans, qui a collaboré pendant 18 ans au prestigieux quotidien Allemand, le Frankfurter Allgemeine Zeitung, jusqu’à en être le rédacteur en chef, a décidé de tout balancer. Dans un témoignage publié en Allemagne, il vient de révéler les noms de ses collègues les plus célèbres en Allemagne, instrumentalisés par les services de renseignements américains et allemands.

Il affirme avoir été manipulé comme les autres. Aujourd’hui, il se repent et déclare « avoir honte d’avoir fait partie de ce système de corruption ». Malgré l’omerta sur son témoignage, le livre est un bestseller outre-Rhin alors qu'aucun journaliste n'est autorisé à parler de son livre au risque de se faire virer.

Pour la première fois, nous avons donc en Allemagne un bestseller, sur lequel les médias officiels n’ont ni l’autorisation d’écrire, ni l’autorisation de parler. Ulfkotte estime que la corruption des journalistes d’informations est le fait majeur de l'Occident et une routine pour la CIA. « Lorsque j’ai confié à mon journal, la FAZ, que j’allais publier mon livre, leurs avocats me menacèrent, en me disant que je devrai en tirer toutes les conséquences, surtout si je publiais des noms ou des secrets, mais je m’en fiche.

Vous voyez, je n’ai pas d’enfants à me soucier. Vous devez aussi savoir que j’ai été gravement blessé durant les attaques au gaz dont j’ai été témoin en Iran en 1988.

Je suis le seul journaliste allemand qui a survécu à ces attaques au gaz. J’en souffre toujours. J’ai été victime de trois attaques cardiaques. Je ne pense pas vivre plus de quelques années.»

Et il avoue : «J’ai publié des articles sous ma signature rédigés par les agents de la CIA et autres services secrets, en particulier les services allemands.» Il raconte que des organisations proches du gouvernement offrent des voyages tous frais compris aux journalistes.

En contrepartie, il est exigé d’eux, d’écrire favorablement. Cet été, il avait évoqué des mallettes de dollars.

Combien de journalistes, chez nous, en France, font l’objet de cette corruption ?/23.03/ ML.

Udo Ulfkotte, «Gekaufte Journalisten - Wie Politiker, Geheimdienste und Hochfinanz Deutschlands Massenmedien lenken» (Journalistes achetés - Comment les politiciens et la finance dirigent les médias de masse), Ed Kopp.

 



Imprimer cet article
Envoyer à un ami