Metamag - Le magazine de l'esprit critique
Jeudi 20 juillet 2017
Laissez vos commentaires
Entrez votre pseudo:
Entrez votre e-mail: 
Votre commentaire:


Nombre de commentaires pour cet article: 3

Par: Kralgral le 20/10/2015


             Je suis passé très récemment au Musé de l'Homme.
Dès l'entrée, une affirmation forte : On ne naît pas  masculin ou féminin , on le devient. Avec les inénarrables développements sur les  "déconstructions de stéréotypes à opérer"...
....A quand les prochaines étapes....!



Futuropolis

Par: Robert41 le 15/10/2015


Masturbation intellectuelle socialiste qui agit avec leurs gros sabots égalitaires et moralisateurs. - Oui, il y a des êtres humains qui n'ont pas une sexualité marquée et alors ! C'est vieux comme le monde tout comme la prostitution. Alors, les socialistes harcèlent comme une dictature, d'une particularité sexuelle qui comme la liberté s'arrête où celles des autres commencent. - Avons-nous besoin d'un catéchisme, d'un brevet de conduite, pour nos enfants et adultes, sur l'attitude à avoir avec celui qui est différent ? S'il y a menace, injure et ostracisme la Justice doit faire son travail. A ce sujet, on aimerait que les socialistes et consorts soient respectueux des idées des autres qui ne pensent pas comme eux et qui sont ostracisés. Ils ont un grand travail sur eux-mêmes à faire avant de vouloir exiger des autres ce qu'ils ne s'appliquent pas à eux-mêmes. - Nous sommes tous différents et notre sexualité l'est de même;  alors pourquoi cette épicerie de détails qui doit rester privée et non déballée dans un voyeurisme dégueulasse. - Pourquoi tant de communications sur ce sujet alors que pendant ce temps-là, on agit d'une politique scandaleuse. Cela rappelle le mouvement black-blanc-beur et la main jaune de Harlem, Désir, à l'époque de Mitterrand, une fumisterie racialiste dont le but était de diviser pour régner. Ceci dit la revue Krisis est très bien mais on ne peut pas tout acheter. L'idéal serait une bibliothèque qui permet après un abonnement, d’accéder à la lecture de ces revues instructives ! 
Futuropolis

Par: john Wayne le 14/10/2015


le problème, ce sont ces femmes névrosées ou perturbées qui exposent ces thèmes féministes mal compris ....!! Il faut qu'elles acceptent la répulsion!!
Futuropolis

Accueil >> Futuropolis
COMPRENDRE LA THÉORIE DU GENRE - LIRE LA REVUE KRISIS

COMPRENDRE LA THÉORIE DU GENRE


LIRE LA REVUE KRISIS




le

L'ensemble des députés socialistes a déposé une proposition de loi afin de faciliter la modification de la mention du sexe à l'état civil pour les personnes transsexuelles. « Toute personne majeure dont la mention relative à son sexe à l’état civil ne correspond pas à l'expérience intime de son identité et au sexe dans lequel elle est perçue par la société peut en demander la modification » , stipule cette proposition de loi mise en ligne sur le site de l'Assemblée. 

Le texte, signé notamment par Bruno Le Roux, Pascale Crozon, Erwan Binet, Michèle Delaunay, Laurence Dumont, Catherine Lemorton, détaille aussi la procédure à suivre "démédicalisée et partiellement déjudiciarisée", avec une demande adressée au procureur de la République. 

Depuis 1992 et la condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH), imposant la possibilité de modifier la mention du sexe à l'état civil au nom du droit à la vie privée, la procédure est encadrée par la jurisprudence, précise l'exposé des motifs. Les demandeurs doivent encore souvent se soumettre à des expertises médicales attestant notamment d’une opération chirurgicale de réassignation sexuelle ou de leur stérilisation.« Loin d'être une simple normalisation administrative, la modification de la mention du sexe à l'état civil apparaît comme l'enjeu central de la protection des personnes trans, de leur vie privée et la garantie de conditions de vie respectueuses de leurs droits », justifie aussi le groupe PS. 

Par ailleurs, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation Nationale, a publié un communiqué mercredi 7 octobre affirmant qu’elle entendait traquer les stéréotypes de genre jusque dans les manuels scolaires. Ainsi, les nouveaux programmes (CP jusqu’à la 3ème) qui, soit dit en passant ont été rejetés par le Conseil Supérieur de l'Education « sont une occasion importante pour améliorer les manuels et ainsi prévenir les discriminations de stéréotypes qui alimentent les inégalités entre les élèves. ». La ministre s’appuie sur une « étude » du centre Hubertine Auclert (association féministe militante) pour partir en guerre contre les contes traditionnels tel que Le Petit Chaperon rouge ou Cendrillon.

Selon les harpies féministes, « de nombreux contes issus de la culture populaire sont truffés de représentations sexistes, ils ont valeur d’autorité littéraire et cantonnent le plus souvent les personnages féminins à des rôles stéréotypés. » Le rapport en profite pour attaquer la représentation du couple homme-femme et réclame des « modèles familiaux diversifiés » dans les manuels scolaires pour enfants de 5 ans soit deux papas, deux mamans et un enfant, vos voisins de paliers en somme !

Pour revenir sur la théorie du genre, nous vous invitons à commander et lire le numéro 41, Sexe(s) ? Genre(s)? de la revue Krisis mais aussi à vous reporter à son blog  pour suivre la polémique en cours avec Eric Fassin.
Imprimer cet article
Envoyer à un ami
Futuropolis