Metamag - Le magazine de l'esprit critique
Samedi 21 octobre 2017
Laissez vos commentaires
Entrez votre pseudo:
Entrez votre e-mail: 
Votre commentaire:


Nombre de commentaires pour cet article: 1

Par: Bernard Plouvier le 07/11/2015


Article jubilatoire qui pourrait être suivi d'autres, développant l'argumentation.
Pour les lecteurs les plus jeunes, on pourrait rappeler que le néologisme de "Banksters" a été inventé en 1936 par Léon Degrelle, lorsqu'il combattait la main-mise d'une certaine finance sur la Belgique... Nil novi sub sole, comme aurait soupiré, désabusé, le rédacteur de l'Ecclésiaste.
Grand marché

Accueil >> Grand marché
LA GESTION DE LA TERREUR : MINER TOUS LES TERRAINS -

LA GESTION DE LA TERREUR : MINER TOUS LES TERRAINS





le

On connaît deux manières de dominer : l’émulation, comme l’enseignaient les Grecs ; le chaos auquel on survit mieux que les autres. Dans le premier cas, on fonde des civilisations, on laisse éclore et prospérer les talents, tout en sachant que l’exercice du pouvoir est difficile et délicat, car il risque toujours de glisser vers la tyrannie ou vers le désordre. Dans l’autre, il faut détruire en dupliquant les méthodes éprouvées : mensonge, haine, guerre et corruption.
 
Depuis la chute du mur de Berlin, la méthode vétérotestamentaire domine et exerce ses ravages, non seulement en France et en Europe, mais dans de nombreux pays du monde. Tout ce qui fut de qualité a été miné pour que l’Occident, au moins, retombe au niveau du primate anthropoïde, dans le monde pré-logique et pré-scientifique qui plaît tant. Personne n’en sortira indemne, mais c’est justement le but recherché. Le gang qui recevra le moins de coups sortira vainqueur. On se propose de recenser ci-dessous quelques mines bien destructrices.

Une mine monétaire 

La monnaie est un outil dont l’invention a eu autant d’importance que l’apparition du langage. Mais l’argent a quitté son rôle d’outil pour devenir une fin en soi. Pour l’Occidental moyen, la vie est concentrée sur l’argent qui la conditionne dans sa totalité : confort, culture, éducation, santé, plaisirs, etc., en sorte que le système monétaire remplit la fonction de système nerveux de l’Occident. Alexandre Zinoviev avait expliqué qu’un individu ne peut y échapper que de quatre façons : naître (ou devenir) très riche ; appartenir à un groupe de décideurs économiques ; se satisfaire d’une source de revenus permanents ; se laisser glisser vers la misère absolue.
 
Le moteur central de l’économie mondiale est le mouvement inutile de capitaux chaque jour plus volumineux, gonflés par les méthodes des "criminels en col blanc", dont les produits dérivés et le trading à haute fréquence ne sont que la face la plus visible.
 
Une mine préparée de longue date par le monde de la finance pourrait exploser d’ici peu en Europe. La Deutsche Bank, contrôlée par les financiers de Londres et de Wall Street est un fidèle domestique de la CIA, ainsi que l’a établi P.Jovanovic. Elle a été bourrée de produits dérivés sans valeur par une direction crapuleuse au service de ces"banksters". Elle pourrait partir en fumée sous peu, compte tenu de ses 75 trillions de dollars de produits dérivés, même si la Banque Centrale Européenne inonde le monde d’euros, reproduisant servilement ce que font, dans leurs sphères respectives, le Japon et les USA, suivis désormais par la Chine. La multiplication de la monnaie et de titres pourris, comme la multiplication des pains, est un miracle rendu possible par un obscurantisme économique qui va durer.
 
Les mines humaines

L’Empire du néant multiple ses affidés instruits dans les médias qu’il contrôle. Un institut  pour journalistes, le Poynter Institute, a créé un réseau de 64 organisations pour confirmer les vérités exhalées par les consistoires médiatiques. Le principal soutien financier du réseau est évidemment une officine, la National Endowment for Democracy, organisme cachant depuis toujours les crimes de la CIA et de ses collabos.

La volonté de nuire ne se limite pas aux journalistes. En Grande-Bretagne, le gouvernement paie des trolls sur les réseaux sociaux pour contester les critiques qui lui sont faites. Cette manipulation intervient dans le cadre du Joint Threat Research Intelligence Group (JTRIG), un programme qui réunit les efforts de tous les services gouvernementaux et de la NSA.

Toutes ces mines explosent sur commande, et il ne restera bientôt plus en Europe que des domestiques, des bêtes humaines et … des ruines.

La mine d’or : les diktats de Washington
 
Toutes les richesses doivent être canalisées vers la World Al Capone Corporation. Le chemin préféré utilise la manne céleste du dollar ainsi que les contrats léonins signés les yeux fermés par les fonctionnaires de Bruxelles. Le diktat transatlantique est une mine d’or pour l’oligarchie des trafiquants. Il est aussi mortel pour les populations qui sont lentement mais sûrement empoisonnées par les OGM, les perturbateurs endocriniens, les produits chimiques. La méthode des banksters anglo-américains est appliquée désormais partout en Europe. Par exemple, les membres de la commission de Bruxelles prennent les décisions en faveur des financiers en col blanc avant d’aller les rejoindre, une fois leur temps terminé. L’ancien Président Barroso, dont les allures de portefaix ont toujours révélé une absence totale de caractère, s’est recasé au sein de 22 organisations où il pourra servir de potiche et de couverture à l’inhumanité de ses employeurs.
 
Il y a peu, à Melun, un avocat a tiré sur un bâtonnier. La terreur qui règne dans toutes les professions, devrait faire réfléchir la population. Le droit de lutter contre un pouvoir infâme est imprescriptible. Bien sûr, comme toute lutte de libération, beaucoup de larmes et de sang couleront avant que les financiers en possession de l’Occident ne soient empêchés de nuire.
.








Imprimer cet article
Envoyer à un ami
Grand marché