Metamag - Le magazine de l'esprit critique
Jeudi 20 juillet 2017
Laissez vos commentaires
Entrez votre pseudo:
Entrez votre e-mail: 
Votre commentaire:


Nombre de commentaires pour cet article: 1

Par: kris le 25/11/2015


j'adore ce que fait l'artiste MOYA
Communautés vivantes

Accueil >> Communautés vivantes
ROQUEBRUNE CAP MARTIN : LES LIVRES RESTENT UNE FÊTE - Se rencontrer autour des livres, une tradition de l’esprit français

ROQUEBRUNE CAP MARTIN : LES LIVRES RESTENT UNE FÊTE


Se rencontrer autour des livres, une tradition de l’esprit français




le
modifié le 14/12/2015 à 13:48h

Les festivals et salons du livre font partie de notre mode de vie. Certains, on le sait, ne voudraient que leur interprétation d'un seul livre aussi obscurantiste soit-elle. C’est pourquoi les rencontres littéraires doivent attirer plus que jamais.

Les rencontres littéraires de Roquebrune-Cap-Martin sont cette année modifiées. Elles le sont, non pas en raison des malédictions du vendredi 13, mais au contraire par éthique démocratique dans le respect des élections régionales.

En cette année particulière, marquée par une actualité nationale et internationale source d’inquiétudes, «Lecture en fête» nous offre donc un temps attendu d’éclaircie, dont notre âme a besoin le temps d’un weekend pour changer d’horizon.

Cette édition va nous inviter plus précisément à questionner sur la part autobiographique du roman, pour tenter d’en comprendre les ressorts, d’en discerner les contours et d’en mesurer la portée.

On écrit  jamais parait-il que sur soi-même dans le roman ou la biographie. Cela demande a être vérifié. Quelle est la part de réel, la part de fiction ? Le roman est-il un vecteur pour dire la vérité ? L'autobiographie fait-elle la part belle à l'imaginaire ? Autant de questions auxquelles les écrivains présents tenteront de répondre en parallèle au décryptage de leur propre œuvre. Les écrivains présents  vont intervenir les uns après les autres. Un modérateur interrogera l'écrivain sur son œuvre dans un premier temps et le questionnera sur la part de lui qui jalonne son écriture.
 
On écoutera avec intérêt les réponses d’Aldo Nouari sur un parcours qui l’a amené à être un spécialiste reconnu des relations parents/enfants ou du couple. On suivra Irène Frain sur les pas de Marie Curie et de sa vie privée face aux préjugés de son temps. Olympia Alberti nous dira l’engagement et les passions des biographes. Nous réfléchirons sur le sentiment de culpabilité et l'inutilité de la fuite avec PPDA et sur les petits bonheurs et les grandes horreurs de la vieillesse avec Régis Jaffret. Daniel Piccouly, Laurent Seksik et Valerie Toranian nous dirons, à travers leurs expériences, comment nous sommes largement  construits par notre passé familial. Enfin qui pousse Didier Van Clauwelaert vers  les faits insolites et impossibles entre deux romans sur Pauline, une femme de nos vies ou Jules pour une vie de chien qui modifie la vie des hommes.

Des rencontres plus resserrées, mais un mal pour un bien cette année, pour plus de ferveur et de partage autour du grand perturbateur de l’obscurantisme, le livre.

Ce sera vendredi soir 27 novembre à 18 h 30 et tout le samedi 28 de 11h à 16 h 30 à l’hôtel de ville, nouveau lieu mais toujours avec la grande Librairie de Roquebrune, « les mandarins ».



Imprimer cet article
Envoyer à un ami
Communautés vivantes