Metamag - Le magazine de l'esprit critique
Jeudi 21 septembre 2017
Laissez vos commentaires
Entrez votre pseudo:
Entrez votre e-mail: 
Votre commentaire:


Nombre de commentaires pour cet article: 1

Par: Robert41 le 26/11/2015


Figure emblématique de cette gauche dévoyée, ce descendant de nantis barcelonais est un enfumeur. Un psycho-rigide narcissique violent qui n'hésite pas à manier la harangue ordurière et la provocation abjecte. - N'a-t-il pas déclaré : Qu'il ne voulait qu'aucune région française, ne soit remportée par le parti de Marine ? - Une redondance de parvenu, d'autocrate insalubre, prêt à s'allier pour dénaturer une vérité sociale. Un dictateur en formation qui décide de ce qui est bon pour les Autres ! Une copie conforme étalonnée à l'esprit de son supérieur hiérarchique, vous savez, le mec normal, qui prenait le train au début, qui se déplaçait ensuite en scooter avec son casque Président et qui de son succès malien courageux et nécessaire, s'est vu promptement une âme de justicier-décideur pour l'avenir de la Syrie. De quoi je me mêle Flamby ! C'est quand même aux syriens de décider de quel Président, ils veulent ! - Et oh ... Flamby, au lieu de t'occuper de la sécurité de l'extérieur, occupe-toi donc, de la France qui souffre de tes déboires sécuritaires ! - 130 morts innocents, pour une politique ouverte au pire et qu'aucune mesures sécuritaires fermes et coercitives n'ont été prises depuis ton rassemblement de Charlie ! La Liberté de penser, c'est quoi pour Toi Flamby, toi le spécialiste des commémorations mémorielles ! - On a surtout constaté ta spécialité d'enfumeur de first class. Cette sémantique de circonstance c'est du top niveau, il faut le faire, réduire l'intrus économique à un réfugié de droits. Il fallait oser le faire ... Tout le monde le sait tu n'as pas de stratégie, c'est du vol à vue que tu pratiques. On assiste à tes incessantes occupations sécuritaires, nomadiques et médiatisées à travers la planète. Cela, crève sérieusement le budget de l’État mais tu ne sais pas t'arrêter, tu enchaînes parce que tu n'as aucune politique nationale pour l'avenir de ton propre Pays. Alors du laisses faire Valls pratiquait son caca-nerveux vis à vis de la montée du FN et une Justice dévoyée dans ses applications, par une mamie guyanaise tolérante pour ceux qui souffrent dit-on d'intolérance ! Ah, bon. On regarde pas les mêmes faits sans doute ...


Microcosme

Accueil >> Microcosme
MANUEL VALLS EN PÈRE FOUETTARD, PLUS SINISTRE TU MEURS! - François Hollande ne rassure pas, mais Valls fait peur

MANUEL VALLS EN PÈRE FOUETTARD, PLUS SINISTRE TU MEURS!


François Hollande ne rassure pas, mais Valls fait peur




le

Le président monte bien plus dans les sondages que son premier ministre. François Hollande responsable comme ses prédécesseurs d'ailleurs de notre situation,  a une attitude calme qui plaît à certains. Ce n’est pas le cas de Manuel Valls. Il nous annonce des catastrophes tout en nous invitant à continuer à vivre. Et quand il s’adresse à la jeunesse dans une émission  mis à sa disposition pour cela «  Le petit journal » il est sinistre.

Quand Yann Barthès  lui a demandé s'il s'était "bourré la gueule" après les attentats du 13 novembre, Manuel Valls a souri, en se forçant un peu, puis confessé : «Il y a très longtemps... Il y a très longtemps, il y a très longtemps que je ne me suis pas bourré la gueule. Très très très longtemps [...]. Boire, c'est un art de vivre, boire du vin c'est formidable, mais j'allais dire avec modération, comme dirait la pub. Mais là où je suis, là où je suis, je suis obligé de rester lucide. Vous vous rendez compte si le Premier ministre se bourrait la gueule, comme vous dites ? ». Non, on ne se rend pas trop compte !

Sa tâche n’était certes pas facile. La génération "canal plus"  conditionnée à confondre le n’  importe quoi avec la liberté, et le sexe avec la vulgarité,  s’est retrouvée du jour au lendemain "génération bataclan". Valls a peiné et n’a jamais trouvé le ton.
 
"Je ne suis pas là pour faire peur", a-t-il pris soin de préciser, comme pour corriger les effrayantes perspectives qu’il aligne avec la régularité d’un tir de barrage. Mais aux jeunes qui s’interrogent légitimement sur la menace qui pèse sur la liberté fondamentale de sortir dans un café, un cinéma, ou une salle de concert sans la moindre menace à l’esprit, Manuel Valls n’avait pas grand-chose à répondre de plus réconfortant que "le Président de la République et moi-même sommes mobilisés". Pour le moment cela n’a pas été suffisant.

Digne dans l’épreuve, Manuel Valls a montré une détermination qui peinait à masquer son désarroi. On le sentait conscient d’une impuissance qui le tétanise. Même son excessive fébrilité n’était plus la. Il n’y a que le Front National qui lui fait retrouver son mordant. Père fouettard des fêtes de fin d’année, qui annonce des punitions à la place de divertissements et pas seulement en Belgique, François Hollande, lu,i continue à avoir l’air plus bonhomme que Saint Nicolas.

Cela ne fera plaisir ni aux islamistes, ni aux antiracistes que  le Père fouettard belge soit dans la tradition un Maure comme Othello emmené par les Espagnols. À l'origine, le père Fouettard est associé à Saint Nicolas comme étant le méchant qui distribue des punitions aux enfants désobéissants, alors que son compagnon offre des douceurs aux enfants sages. Il emportait avec lui un martinet pour les fouetter et un sac de friandises. Le bon et le méchant flic, le gentil président et le sévère premier ministre.

Certains enfants le craignaient doublement car une légende veut qu'il enlève les enfants qui ne sont pas sages en les enfermant dans le sac avant de les emmener en Espagne… En Espagne cher Manuel, pas en Catalogne tout de même. Mais que la légende est belle!

Le père Fouettard serait en fait le boucher de l'histoire. Il aurait égorgé et caché dans un tonneau des enfants qui avaient trouvé refuge chez lui…. Un ogre quoi ! Ces enfants auraient été ressuscités dans la suite par Saint Nicolas. Pour lui faire regretter son méfait, ce dernier l'aurait condamné à l'accompagner lors de sa distribution de récompenses, en lui assignant la tâche de punir les enfants désobéissants
.
La légende du dieu Odin est sûrement la première inspiration pour le personnage du père Fouettard. Chevauchant le cheval blanc Sleipnir, il volait dans les airs et était le chef de la chasse fantastique. Il était toujours accompagné par deux corbeaux noirs, Hugin et Munin. Tout comme le père Fouettard, ces deux serviteurs pouvait rapporter à Odin ce qu'ils entendaient à la cheminée sur les comportements des mortels.

Au cours de la christianisation, le pape Grégoire Ier a fait valoir que les conversions étaient plus faciles si les gens étaient autorisés à conserver les formes extérieures de leurs traditions tout en affirmant que les traditions étaient en l'honneur du Dieu chrétien. La tradition de Saint Nicolas est l'une d'elles, en convertissant Odin à un homologue chrétien. Ah, les racines païennes des traditions chrétiennes! 

Il est bon de s'en souvenir puisque certains reviennent à la charge sur les crèches pour ne pas faire de peine aux musulmans. Il y en a décidément qui ont du mal à comprendre que c’est la fierté de soi et l'affirmation  de son identité la plus lointaine qui est le seul rempart contre un fanatisme qui est chez nous, mais venu d’ailleurs.

Manuel Valls ne suffira pas à nous faire passer de bonnes fêtes.

Imprimer cet article
Envoyer à un ami
Microcosme