Metamag - Le magazine de l'esprit critique
Jeudi 20 juillet 2017
Laissez vos commentaires
Entrez votre pseudo:
Entrez votre e-mail: 
Votre commentaire:


Nombre de commentaires pour cet article: 4

Par: cible o apat le 11/12/2015


J'ai lu dar al islam aucun mérite c'est en français...
j'ai entendu Mme la ministre de l'éducation nationale
Je suis donc une cible (enseignants services sociaux, musulmans modérés).

Mme la ministre a répété les mesures qui ont été prises après le 13 novmbre mais  pardon, il me semble que ces mesures ne sont pas adaptées à la menace parue le 30 novembre...  LES MENACES ENCOURAGENT PLUS LES MEURTRES RELEVANT DES FAITS DIVERS QUE D'ATTENTATS DANS LES LOCAUX.
  Pour connaître le nombre de victimes il faudra éplucher les faits divers et chercher la profession des personnes agressées...   Voilà les enseignants redevenus des hussards, c'est  en  saignant que nous montrerons notre attachement à la république nos morts n'ouvriront à aucun droit à indemnisation, la perte pour nos famille n"auront pas à être compensées...  Merci d'avance...
Futuropolis

Par: LcD le 04/12/2015


Cette prétendue « déclaration de guerre de l’État Islamique » n'est pas sans rappeler les « Lettres persanes » de Montesquieu et leur critique de la société par le biais du regard étranger.

On a aussi comme une impression de déjà vu et déjà entendu lorsqu'on lit que l’École est un « moyen de propagande servant à imposer le mode de pensée corrompu établi par la judéo-maçonnerie ». 

Au chapitre de la propagande, pas de doute possible : en ce moment-même s'organisent dans les Académies des stages de formation « 
Égalité filles-garçons / genre » à l'attention des enseignants. Mais il semble plus hasardeux d'en imputer la responsabilité aux « judéo-maçons », Mme Belkacem étant plus proche, des sectateurs de Daesh par la moitié de ses origines, et plus proche des États-Unis par la cooptation dont elle a bénéficié en tant que « Young Leader », chose que ne peut manquer de savoir le plus inculte des terroristes de l’État Islamique.

Bref, cette "déclaration de guerre" a tout l'air d'un
fake élaboré par des irresponsables, probablement du sérail, pour tirer le tapis persan sous les pieds de Mme Belkacem. Effet assuré : il ne manquera pas de se trouver quelques "cailleras" décérébrés pour "se faire un prof" en croyant œuvrer religieusement.

Futuropolis

Par: tsiraoute50 le 04/12/2015



            Ce matin Emmanuelle COSSE, responsable des « écolos » était l’invitée de Bruce TOUSSAINT sur « i-télé ».

            Elle s’est déclarée « subjuguée » (sic !) par les propos tenus par Marine LE PEN au sujet de la charia.

            Emmanuelle COSSE est étonnante d’aplomb sur des sujets que, visiblement, elle ignore totalement.

            C’est ce que les Français récusent de plus en plus chez la majorité des élus politiques en selle.

            Emmanuelle COSSE fait partie de ces élus français qui ne veulent pas voir et qui, suivant aveuglément les dogmes de leur idéologie, propagent à de plus ignorants qu’eux-mêmes des contrevérités qu’un dirigeant honnête devrait se faire un devoir de vérifier.

            A notre époque, il existe d’innombrables sources de documentation dont la moins intéressante n’est pas Internet. Une profusion ininterrompue de vidéos et de témoignages existe qui prouve de façon irréfutable que nous, en France, nous ne sommes pas faits pour suivre la charia, la loi islamique, imposée par le Coran et les Hadiths pas plus que ne le sont les peuples dont l’origine occidentale, basée sur le monde hellénique et romain, sur la chrétienté et la judaïté...

            Encore faudrait-il que cette « écolo » soit vraiment une écologiste et non pas une trotskiste maquillée en vert. D’ailleurs, le dépeuplement de ce « parti » n’est-il pas significatif. Il existe aussi de vrais écologistes, indépendants.

                                   Vous avez dit « Ecolos » ? Ah ! Oui ! Les « Verts »…

Eurêka ! L’Islam a aussi la couleur verte, voilà qui explique les positions de la donzelle. Mimétisme du caméléon ? Prend-elle les devants ? A quand la burqa, Mme COSSE ? Adopteriez-vous le statut de la femme musulmane ? Chiche !

            Plaisanterie mise à part, il faudrait quand même que ces gens-là ouvrent les yeux ou arrachent leurs œillères et qu’ils réalisent que :

la religion musulmane impose certains principes que chacun doit connaître, qui figurent dans ses textes sacrés qui sont intangibles et incontestables sous peine de punition, voire de mort, puisque c’est la parole même d’Allah.

« L'homme pieux est celui qui craint Allah -Subhânahu wa ta‘âlâ- et qui redoute de désobéir à Ses Commandements. »

- Tout d’abord, il y a le plus suspect des principes : la taqiya, dissimulation ou mensonge, particulièrement recommandée au Croyant lorsqu’il s’agit de l’intérêt de la Foi… Mohammed en était un fervent adepte, selon les hadiths… « Mais ce n’est pas dans le Coran » rétorquent les Musulmans aux Infidèles non instruits de la chose…

Les juges anti-terroristes attestent que les djihadistes de retour en France ont été formés à appliquer la taqiya afin de se mêler aux kouffars pour mieux les tromper. Elémentaire précepte de l’espion, non ?

Le nœud de la question islamique est là : comment savoir si l’interlocuteur musulman est dans la taqiya ou non ? Et s’il ment dans ce qu’il juge lui-même être l’intérêt de la foi, selon l’Islam, il ne pèche pas … Alors ?

- Chaque musulman a le devoir de surveiller son voisin et de l’obliger à suivre les recommandations de la charia : proclamer sa soumission à la foi (1), faire ses prières 5 fois par jour et le plus possible en public (2), jeûner pendant le mois de ramadan (2), donner la zakatt, l’aumône(3), accomplir son hadj, pèlerinage à La Mecque.

C’est une religion de contrainte et de conquête, reposant sur la crainte d’Allah et la force du sabre (ssif) qui est l’emblème de ses drapeaux, verts ou noirs, pour l’état islamique (DAECH, ISIS…), Al Nosra,, Boko ahram , Al qaïda …

            Officiellement, on exonère les islamikazes de leur appartenance à l’Islam. Un enfant qui a été éduqué depuis sa plus jeune enfance par des parents radicaux et des imams qui lui bourrent le cerveau de concepts crétins, contredits par la science moderne - comme ceux que l’on peut malheureusement voir sur Internet - restent marqués à vie. Leur cri n’est-il pas : « Allah ou Akbar » au moment de leur attaque? C’est une profession de foi lorsqu’ils croient leur fin proche.

            S’ils veulent démontrer qu’ils ne sont pas dans la taqiya, et qu’ils défendent les valeurs de la république - qui les accueille et dont ils bénéficient des avantages - contre l’extrémisme, les Musulmans de France n’ont qu’une seule chose à faire : éliminer eux-mêmes les brebis galeuses. Qui mieux qu’eux connaît les imams enragés, les jeunes excités, les fous d’Allah ? Ils se conduiront en Français patriotes, capables de sacrifier leur vie s’il en était besoin. Nous avons eu l’honneur d’être secondés, lors de la guerre d’Algérie, par les « harkis », des Français-musulmans, Français par le sang versé. Ils ont d’ailleurs été, entre parenthèses, bien mal traités par notre mère-patrie. Une dette pendante… Bref.

            S’ils agissent de cette façon, les musulmans de France ne se sentiront pas « stigmatisés » - selon le mot galvaudé des bien-pensants - puisqu’ils auront trié eux-mêmes le bon grain de l’ivraie. Ils auront éliminé les mauvais bergers et auront défendu leur communauté. Cela suppose qu’ils auront donné la prédominance aux valeurs républicaines sur les valeurs outrées de l’Islam. La balle est dans leur camp…

 

(1)     « Allah ou Akbar, Mohammed rezoull’allah, ouahdou » : « Allah est Grand, Mohammed est son prophète, l’unique. »

(2)      Contrôle mutuel                 

(3)      La charité est réservée aux Croyants…                                                       03/12/2015.                Jacques TORRES.

Futuropolis

Par: Bernard Plouvier le 03/12/2015


Excellent article & excellente nouvelle : l'islam n'est pas compatible avec la République française, c'est le calife - statutairement en communication directe avec Allah - qui le dit, par l'intermédiaire de son torchon favori.
En conséquence : musulmans retournez dans le Dâr al-Islam... d'autant que la patience, la bonté & la mansuétude des Français autochtones ne sont ni inépuisables ni éternelles.
Futuropolis

Accueil >> Futuropolis
DAECH DÉCLARE LA GUERRE À L'ÉCOLE - On attend une réaction de  Najat Vallaud-Belkacem

DAECH DÉCLARE LA GUERRE À L'ÉCOLE


On attend une réaction de Najat Vallaud-Belkacem




le

L’école de leur république a raté nombre de ses missions. C’est tout de même l'école où vont nos enfants, qui en apprennent de moins en moins en raison de programmes adaptés au niveau le plus bas. Un niveau qui n’a cessé de baisser pour intégrer des populations scolaires maîtrisant imparfaitement la langue et très éloignées de nos cultures et références traditionnelles.

Cette école laïque et politiquement très engagée pour les valeurs de la république de gauche est devenue un  objectif pour Daech. Dans l’hystérie anti Front National, cette menace ignoble a été sous médiatisée. On  comprend pourquoi. Et le silence du ministre de la diversité scolaire s’ajoute au silence de la ministre de la  diversité judiciaire. La réalité fracasse leur politique idéologique…Mais c’est la sécurité qui est en jeu.

Dans son numéro paru cette semaine, Dar al-islam, magazine de l’État islamique, exprime son rejet des mœurs occidentales, jugées dévoyées, et menace professeurs et assistantes sociales. « Pauvre France! Elle finit l’année comme elle l’a commencée : dans les larmes et le sang. […] un groupe de croyants des soldats du Califat […] a pris pour cible la capitale des abominations et de la perversion, celle qui porte la bannière de la croix en Europe : Paris. » Ainsi commence le nouveau numéro de la version française du magazine de l’Etat islamique, paru le lundi 30 novembre sous le titre : « On peut voir, un policier sangloter rue de la Fontaine-au-roi sur l’épaule d’un de ses collègues.» La propagande islamiste y voit un signe de faiblesse et intitule ce septième numéro « La France à genoux ». Apparemment la résistance des intellos de Saint Germain des prés et les bougies de la Place de la République ne les ont pas impressionnés.

L’école républicaine française serait-elle un « moyen de propagande destiné à imposer le mode de pensée corrompu imposé par la judéo-maçonnerie ». Ils dénoncent la charte de la laïcité qui n’est que « mensonges » et « mécréance » ainsi que l’enseignement de la tolérance, de l’humanisme, l’interdiction de la prière, la banalisation « de la fornication et de l’homosexualité », la mixité ou encore l’interdiction du hijab. Bien entendu, l’article ne manque pas de vitupérer contre la Charte de la laïcité désormais promue par l’enseignement français et lui trouve un commode nouveau label: «la Charte de la mécréance».

Partant de là, personne ne sera surpris que la publication rejette tout en bloc: de l’alimentation scolaire à la démocratie (décrite comme «une fausse religion») en passant par la mixité, l’interdiction du voile, ou encore la tolérance et l’égalité: « Dans les écoles de la jâhiliyah (ignorance ou paganisme), sont enseignés la tolérance, le respect des valeurs républicaines et le pluralisme des convictions », autant de valeurs que le musulman, revu et corrigé par l’EI, doit «détester». « Le musulman doit savoir que le système éducatif français s’est construit contre la religion en général et que l’Islam en tant que seule religion de vérité ne peut cohabiter avec cette laïcité fanatique».

Sur sa lancée, le magazine intime aux parents musulmans l’ordre de retirer leurs enfants des écoles françaises... voire de tuer les professeurs y enseignant la laïcité. Hélas on peut penser que la première solution ne sera pas celle adoptée par les familles radicalisées.En première ligne : les professeurs et les services sociaux, accusés d’arracher les enfants musulmans à leur religion.

La ministre ne peut garder le silence face à cette déclaration de guerre terroriste à l'école publique…au risque de faire le jeu du FN. Mais n’est-ce pas plus important que deux jours d' infos en continue sur les états d’âmé de l’inénarrable Gattaz ou sur la présence de porc à la cantine. Le traitement de l’information est révélateur!

Imprimer cet article
Envoyer à un ami
Futuropolis