Metamag - Le magazine de l'esprit critique
Jeudi 20 juillet 2017
Laissez vos commentaires
Entrez votre pseudo:
Entrez votre e-mail: 
Votre commentaire:


Nombre de commentaires pour cet article: 2

Par: Bernard Plouvier le 10/12/2015


Absolument parfait. Félicitations ! 
À quand un grand article sur le "climat réel" et les causes de ses modifications, aussi vieilles que l'existence de l'atmosphère terrestre ? 
Futuropolis

Par: kralgral le 10/12/2015


L'inquisition, une forme d'onanisme pour ambitieux pauvres d'esprit. Se retrouve dans tous les domaines de l'activité humaine......
Futuropolis

Accueil >> Futuropolis
COP 21 - Retour du tribunal de l'inquisition

COP 21


Retour du tribunal de l'inquisition




le

Les khmers verts continuent... voici venue la farce du "tribunal des droits de la nature"... 

Les droits de la Nature ! Cela n'a aucun sens !

C'est une supercherie de plus des écologistes radicaux. De bonnes âmes se déclarent prêtes à s'exprimer AU NOM de la Nature désespérément muette et dont ils sont les prophètes. Et ils vont lui faire dire ce qu'ils ont dans la tête. La Nature devient une divinité qui reste silencieuse, comme toutes les divinités. Ces soi-disant bien pensants s’autoproclament juges suprêmes et vont condamner des entreprises, des chercheurs, etc. 

Ce genre de comédie est le résultat du livre de Han Jonas sur l’heuristique de la peur.  Puisque l’homme n’a plus peur de Dieu, il suffit de faire de la nature un nouveau Dieu pour arriver à la “décroissance dans la joie” comme s’intitule un livre d' Yves Cochet. C'est le sommet du “boboïsme” : la décroissance heureuse, les restaurants du cœur dans la joie, la banque alimentaire en extase.... et les chômeurs fiers de l’être. C’est insupportable.
 
Il est suffocant de constater qu'au 21ème siècle, il y a encore des prophètes habilités à dire le droit comme il y a 2000 ans. Nous ne sommes plus au temps de Samuel, de Jérémie et d’autres qui s’érigeaient en porte voix de Dieu !
 
La nature n’a pas de droits sinon elle aurait aussi des devoirs. L’un et l’autre sont consubstantiels.  C’est un fait que l’Homme a des devoirs vis à vis de la nature qu'il doit la préserver pour les générations futures. Mais cela ne confère pas des droits à la nature. C’est plus qu’une nuance.
 
Un Président de la République (Jacques Chirac) a été convaincu d’introduire le principe de précaution dans la Constitution. Résultat : la recherche française ne peut plus avancer dans les sciences les plus prometteuses pour l’avenir. Des juges  donnent raison aux faucheurs volontaires de plantation de végétaux OGM surveillés par l’Inra parce qu’ils ont agit en lanceur d’alerte !

Quand France Info a un sujet sur le nucléaire, les journalistes interviewent un opposant au nucléaire, Stéphane Lhomme, notre nouvel Einstein. Le sujet n’est qu’un prétexte pour démolir le nucléaire et terroriser les gens.
 
Quand un média veut parler de cancers, il invite Dominique Belpomme, et non André Aurengo. La volonté est de prouver que 90 % des cancers sont dus à notre mauvais environnement.
 
Quand il s'agit d’OGM, les journalistes oublient que tous les produits agricoles qui servent actuellement à notre alimentation sont des hybrides, c’est à dire des plantes sélectionnées pour leur qualité génétique.

Les chercheurs de l’Inserm ne peuvent pas travailler sur les embryons surnuméraires issus de la fécondation in vitro. Ils sont donc détruits. 
 
Les recherches sur les cellules souches prennent un retard considérable alors que les milieux médicaux savent que c’est une des voies les plus prometteuses pour recréer des organes vitaux et faire des endogreffes qui se font déjà avec succès, à titre expérimental, sur des animaux.
 
Les Académies des sciences, de médecine, de technologies, imaginés sous les rois pour dire les voies prometteuses de recherches et valider les travaux scientifiques sont considérées comme des survivances du passé et elles  sont rendues inaudibles.
 
Malraux avait dit :« le 21ème siècle sera religieux». Imaginait-il que cette religion ferait entrer notre civilisation dans l’obscurantisme moyenâgeux du dijhad et de l’inquisition ?

Savonarole n’est pas loin dans notre environnement, et nous irons bientôt faire des autodafés des livres scientifiques.
Imprimer cet article
Envoyer à un ami
Futuropolis